Water

Schenk een waterput

Water is essentieel voor het leven. Een persoon kan slechts drie dagen overleven zonder water, en als het beschikbare water vuil en besmet is, verspreiden levensbedreigende ziekten zich snel en de gevolgen zijn verwoestend. Red levens.

 

water is leven

Verander het leven van duizenden mensen

Onze impact

Meer dan 25 jaar humanitaire ervaring:

Karama Solidarity heeft bijgedragen aan de ontwikkeling van honderden waterprojecten over de hele wereld, het boren van putten in Afrika, Afghanistan en Jemen, de aanleg van een waterdistributienetwerk in Gaza, de bouw van ‘een microdam in Mali … .

Een aanpak aangepast aan elke context:

Elke regio van de wereld heeft zijn eigen specifieke kenmerken in termen van waterbeschikbaarheid. Daarom zorgen we ervoor dat we onze projecten aanpassen aan deze bijzonderheden. Bij afwezigheid van grondwater worden systemen geconstrueerd die bronwater opvangen. Elders ontstaan ​​microdammen of zelfs zonnebronnen.

Aanwezigheid ter plaatse :

Onze teams zijn ter plaatse om ervoor te zorgen dat elk putproject soepel verloopt en om zo goed mogelijk aan de behoeften van de lokale bevolking te voldoen.

Veilige en duurzame toegang tot water:

Om de duurzaamheid en een goed beheer van nieuwe waterbronnen te garanderen, worden beheerscomités opgericht en worden bewustmakingscampagnes gelanceerd om de lokale bevolking te informeren over waterbeheer en goede hygiënepraktijken

Quelle est la valeur ajoutée de mon puits au Bangladesh ?

Au Bangladesh, les personnes disposant de peu de moyens sont contraintes de s’approvisionner en eau contaminée par l’arsenic. Cette substance naturellement présente dans l’eau de puits creusés à une faible profondeur est la cause de nombreuses maladies hydriques. 

Grâce à vos dons, nous forons des puits de 300-350 mètres de profondeur, où la présence d’arsenic devient négligeable. Ainsi, les familles ont accès à une eau salubre tout au long de l’année, les maladies d’origine hydrique diminuent considérablement et les femmes ne sont plus contraintes de parcourir des kilomètres quotidiennement pour chercher un point d’eau. 

A qui profitera mon puits ?

Chaque puit bénéficie à 12 à 20 familles (environ 100 personnes) vivant des zones rurales et plus particulièrement dans le district de Sherpur au Bangladesh.

 

Quand et comment mon puits sera-t-il construit ?

Lorsque vous offrez un puits, il se passe un an entre le versement de votre don et la construction du puits. Ce délai d’une année a plusieurs raisons pratiques :

  • Plusieurs puits sont forés les uns après les autres dans des zones précises à une période donnée.
  • Ainsi, on limite les coûts liés au déplacement des machines de forage, de la main d’œuvre, etc.
  • Les gens d’une même région profitent tous en même temps de leur puits nouvellement construit.
Qu’est-ce qu’un Comité de Gestion de l’eau ?

Le Comité de Gestion de l’Eau est composé de villageois formés à l’entretien du puits. Ils sont chargés de veiller au bon fonctionnement du puits, d’en assurer la maintenance, et d’en garantir une bonne utilisation par la communauté.

Les bénéficiaires participent financièrement à un fonds commun, géré par le comité de gestion, pour la maintenance du puits. Si le puits nécessite des pièces de rechange, le coût est prélevé directement sur le fonds commun. Cette approche garantit, techniquement et financièrement l’entretien et la longévité du puits.

Quelle est la durée de vie de mon puits ?

La durée de vie d’un puits varie et dépend de son bon entretien. La mise en place des Comités de Gestion d’Eau permet au puits de durer longtemps dans le temps.

Quand recevrais-je mon rapport puits ?

A la fin du projet (environ un an après), vous recevrez un rapport détaillé, précisant l’emplacement exact du puits (coordonnées GPS), le nombre des bénéficiaires, ainsi qu’une vidéo personnalisée.

Puis-je visiter mon puits ?

BIEN SÛR! A l’occasion, vous serez accueillis par les responsables du district et le chef de projet. Vous pourrez passer du temps avec eux et leur poser toutes vos questions. À savoir, Les langues de communication sont l’anglais ou le bengali.