IRANI BEGUM vit à Satbaria, au Bangladesh

0 Comment
136 Views

Son père est décédé lorsqu’elle avait 6 ans. Après son décès, la famille a eu du mal à gérer leurs besoins de base. Irani a toujours rêvé de devenir enseignante. Mais lorsqu’on est pauvre, il est difficile de réaliser ses rêves. 

Sa maman nous a confié : « Avant que ma fille soit parrainée, nous étions dans une situation très précaire. Nous n’avions aucun revenu. Je ne pouvais pas acheter du matériel scolaire comme des livres, des cahiers ou des stylos pour mes enfants. Mais maintenant, nous sommes très heureux, car tous ces mauvais jours sont derrière nous ! Grâce au parrainage, ma fille Irani a pu réaliser son rêve, elle a obtenu son baccalauréat et elle enseigne maintenant dans une école primaire. »

En plus de couvrir les frais de scolarité pour ses enfants, la mère d’Irani a également pu utiliser ses économies pour acheter du bétail. Elle possède 5 vaches, 15 pigeons, 25 poules ainsi qu’un étang avec poisson et 8 canards. Désormais, elle peut vendre du lait, des œufs, de la viande et du poisson et ainsi subvenir aux besoins de tous ses enfants.


Je m'appelle Songül et je suis marraine depuis 2014

Je m'appelle Songül et je suis marraine depuis 2014 En...

EHSANUL KABIR

EHSANUL KABIR vit à Khulna, au Bangladesh, avec sa mère,...