Un aid dans la tristesse et la privation

0 Comment
277 Views

“Nous vivons dans des conditions très difficiles ici dans ce camp. Comme vous pouvez le constater, la situation est misérable. Nous ne pouvons nous permettre que des aliments très rudimentaires et nous n’avons pas de logement adéquat.

Nos vies ont tellement changé. Mon mari a été tué dans une frappe aérienne en Syrie et mes enfants et moi avons dû fuir pour sauver notre vie afin d’échapper aux destructions et aux tirs d’obus. Nous avons tout perdu.

Nous sommes passés d’un camp à l’autre, vivant dans la misère et la pauvreté, dans le but de trouver la sécurité. Je travaille parfois dans l’oliveraie pour gagner de l’argent et acheter de la nourriture pour mes enfants, mais je ne peux pas me permettre d’acheter de la viande.

Quand l’Aïd vient, nous sommes déprimés. La tristesse, l’amertume et la privation nous rongent. Il n’y a pas de bonbons, de cadeaux ou nouveaux vêtements. Je n’ai pas l’argent pour ça. J’aimerais que nous puissions rentrer chez nous et que tout soit comme avant et que je puisse à nouveau tout acheter pour mes enfants.”

Envie d’accomplir la sadaqa la plus agréable à Dieu le jour de l’aïd ?

Offrez un aïd et répandez la joie au sein des familles les plus démunies issues de régions où la malnutrition fait rage.

« L’homme n’accomplit pas une action plus agréable à Dieu le jour de l’Aïd que celle d’offrir un sacrifice… » Hadith

Je veux offrir mon Aïd

« Offrir son aïd » permet non seulement d’accomplir ce devoir de solidarité, mais contribue également à lutter efficacement contre la faim et la malnutrition !
 
J'offre un aïd

Les beaux jours d’avant la guerre

Umm Talal vit avec son mari et ses trois enfants...

L'Aïd est un grand jour pour nous

Barake, un somalien de 45 ans vit sous une tente...