L’Aïd, une journée censée être heureuse

0 Comment
366 Views

Mohammad Sadak, 20 ans, a du mal à subvenir aux besoins de sa famille: une épouse, un bébé de 8 mois, sa mère et trois sœurs aînées. Il travaille comme ouvrier au Myanmar. Depuis que son père est décédé, il a pris en charge leurs besoins, même s’il est encore très jeune. En raison du conflit en cours dans la région, il est difficile de trouver du travail et de compter sur un revenu régulier. Mohammad ne gagne que l’équivalent de 3 dollars par jour, et tout est dépensé pour essayer de nourrir sa famille.

«Nous mangeons normalement du riz avec du poisson ou des légumes frits. Nous voulons manger du boeuf ou de la viande parfois, mais nous le faisons rarement. Aujourd’hui, j’ai le privilège de cuisiner du bœuf pour toute ma famille. Je verrai sûrement les visages souriants de ma famille lorsque nous aurons notre dîner ce soir. Je tiens à remercier chaleureusement le donateur qui a fourni le bœuf de l’Aïd ! Je ne pouvais pas faire sourire ma famille, mais vous l’avez fait ”

Envie d’accomplir la sadaqa la plus agréable à Dieu le jour de l’aïd ?

Offrez un aïd et répandez la joie au sein des familles les plus démunies issues de régions où la malnutrition fait rage.

« L’homme n’accomplit pas une action plus agréable à Dieu le jour de l’Aïd que celle d’offrir un sacrifice… » Hadith

Je veux offrir mon Aïd

« Offrir son aïd » permet non seulement d’accomplir ce devoir de solidarité, mais contribue également à lutter efficacement contre la faim et la malnutrition !
 
J'offre un aïd

Les beaux jours d’avant la guerre

Umm Talal vit avec son mari et ses trois enfants...

L'Aïd est un grand jour pour nous

Barake, un somalien de 45 ans vit sous une tente...