Je m’appelle Bikash, je vis au Bangladesh

0 Comment
240 Views

Au Bangladesh, les périodes pluvieuses durent au moins 6 mois. Dès lors, il est difficile de cultiver tout au long de l’année, une intermittence qui cause la précarité des agriculteurs. Pour pallier à ce problème, KaramaSolidarity a formé des agriculteurs à cultiver des aliments qui résistent aux conditions humides.

Grâce à la zakat al maal :

Grâce à la zakat al maal, Bikash, un cultivateur (producteur) de riz a appris à cultiver un légume d’origine sud-américaine, diminuant le risque d’apparition de différents cancers : le potiron.Aujourd’hui il est capable de diversifier ses récoltes et vivre de celles-ci tout au long de l’année. Il est même devenu un expert et n’hésite pas à prodiguer des conseils aux autres agriculteurs.

« Je suis très heureux quand les gens viennent me voir pour apprendre à cultiver leur terre. Je suis ravi d’améliorer le bien-être des autres. » Bikash

Envie de changer une histoire?

Confiez-nous votre Zakat Al Maal !

 


Je m'appelle LAZINA

Au Bangladesh, ils sont 7.4 millions dont on se soucie...

Je m’appelle Yaron, je vis au Bangladesh

« Notre calvaire a commencé lorsque mon mari nous a...