Bangladesh : 200 puits

1 350,00

Vous avez choisi de donner 1 350,00€ en une fois.

Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Mes données
Adresse
Comment avez-vous connu Karama Solidarity ?
Détails de facturation

Total du don : 1 350,00€ Ponctuel

Information ! Vos dons (de 40€ ou plus) sont déductibles à hauteur de 45%.

20 millions de Bangladais dépendent de puits contaminés par l’arsenic

Au Bangladesh, les personnes vulnérables ne peuvent pas se permettre un système d’approvisionnement d’eau potable à leurs propres frais. Ils doivent alors dépendre d’eaux insalubres telles que celle des étangs, des rivières ou encore des puits. Or, ces eaux sont contaminées naturellement par l’arsenic. Et, l’exposition chronique à de trop fortes doses de ce poison naturel favorise le développement de maladies !

Afin d’améliorer l’accès à l’eau potable, mais également de promouvoir les bonnes pratiques d’hygiène et accompagner les communautés dans la prise en charge des infrastructures, nous avons pour objectif de forer 200 puits sûrs de 40-65 m de profondeur.

Le prix d’un puits est de 1350€ et comprend :

  • Le forage du puits
  • Formation à l’hygiène pour les villageois
  • Formation de deux villageois pour l’entretien du puits
  • Un kit de réparation et de maintenance leur seront fournis
  • La plaque avec votre Nom ou le nom symbolique que vous aurez choisi
  • Dès la réalisation du puits, vous recevrez un rapport détaillé, précisant son emplacement, le nombre de bénéficiaires, ainsi qu’une vidéo personnalisée.

Découvrez ici notre rapport puits 2018

MON PUITS EN QUESTIONS

Au Bangladesh, les personnes disposant de peu de moyens sont contraintes de s’approvisionner en eau contaminée par l’arsenic. Cette substance naturellement présente dans l’eau de puits creusés à une faible profondeur est la cause de nombreuses maladies hydriques. 

Grâce à vos dons, nous forons des puits de 300-350 mètres de profondeur, où la présence d’arsenic devient négligeable. Ainsi, les familles ont accès à une eau salubre tout au long de l’année, les maladies d’origine hydrique diminuent considérablement et les femmes ne sont plus contraintes de parcourir des kilomètres quotidiennement pour chercher un point d’eau. 

Chaque puit bénéficie à 12 à 20 familles (environ 100 personnes) vivant des zones rurales et plus particulièrement dans le district de Sherpur au Bangladesh.

Lorsque vous offrez un puits, il se passe un an entre le versement de votre don et la construction du puits. Ce délai d’une année a plusieurs raisons pratiques :

  • Plusieurs puits sont forés les uns après les autres dans des zones précises à une période donnée.
  • Ainsi, on limite les coûts liés au déplacement des machines de forage, de la main d’oeuvre, etc. 
  • Les gens d’une même région profitent tous en même temps de leur puits nouvellement construit.

Le Comité de Gestion de l’Eau est composé de villageois formés à l’entretien du puits. Ils sont chargés de veiller au bon fonctionnement du puits, d’en assurer la maintenance, et d’en garantir une bonne utilisation par la communauté. 

Les bénéficiaires participent financièrement à un fonds commun, géré par le comité de gestion, pour la maintenance du puits. Si le puits nécessite des pièces de rechange, le coût est prélevé directement sur le fonds commun. Cette approche garantit, techniquement et financièrement l’entretien et la longévité du puits.

La durée de vie d’un puits varie et dépend de son bon entretien. La mise en place des Comités de Gestion d’Eau permet au puits de durer longtemps dans le temps.

A la fin du projet (environ un an après), vous recevrez un rapport détaillé, précisant l’emplacement exact du puits (coordonnées GPS), le nombre des bénéficiaires, ainsi qu’une vidéo personnalisée.

BIEN SÛR! A l’occasion, vous serez accueillis par les responsables du district et le chef de projet. Vous pourrez passer du temps avec eux et leur poser toutes vos questions. À savoir, Les langues de communication sont l’anglais ou le bengali.